UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

White & Case remet 30 000 € aux 3 lauréats de la seizième édition de la Bourse d’études des juristes d’affaires

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lancée pour la seizième année consécutive, la bourse d’études des juristes d’affaires White & Case, d’une valeur de 30 000 €, a pour vocation de soutenir et encourager les étudiants en droit des affaires, désireux de compléter leur formation par un troisième cycle d’études juridiques à l’étranger.

A travers cette bourse, White & Case souhaite favoriser l’excellence tout en cultivant les valeurs de solidarité et d’entraide qui lui sont chères.

Les 8 candidats pré-sélectionnés sur dossier (parmi les 40 étudiants candidats) ont présenté leur projet au jury présidé cette année par Horatia Muir-Watt, Professeur de Droit à Sciences Po et composé de Christophe Seraglini, Counsel White & Case et Professeur de Droit à l’Université de Paris XI, de deux associés de White & Case, Philippe Métais et Brice Engel, et deux collaborateurs du cabinet, Valérie Ménard et Pascale Marescaux.

A l’issue d’une longue délibération le 21 juin, le jury a désigné comme lauréats Coralie Chaufour, Sébastien Ribac et Edith Aupetit, pour l’originalité et la cohérence de leur projet d’études respectif. La remise de la bourse se tiendra le 1er juillet dans les locaux de White & Case.

« Fort de notre expertise internationale au sein de White & Case, nous sommes convaincus qu’il est aujourd’hui nécessaire de favoriser les parcours de juristes internationaux. Nous sommes donc fiers de récompenser, cette année, Coralie, Sébastien et Edith qui ont su convaincre le jury par la qualité de leur dossier et la force de leur motivation » commente Philippe Métais, Associé en charge de la Bourse White & Case.

Coralie Chaufour, pour l’aider à financer son projet d’études à Harvard Law School. Elle souhaite passer d’abord le barreau de New York, puis le barreau de Paris, et se destine à travailler dans un cabinet international, où elle projette de faire du Droit des Sociétés et de la Finance. Coralie Chaufour a suivi un programme d’échange de 2 ans avec l’Université de Pennsylvanie (Penn Law) à Philadelphie, puis a réussi un Master 2 Professionnel en Droit de la globalisation économique, mention Droit des Affaires à la Sorbonne, pour terminer par un Master en Droit économique à Sciences Po Paris.

Sebastien Ribac, pour son projet d’études à King’s College à Londres afin d’y étudier le Droit de la Construction et de l’Arbitrage. Pour ce projet, il s’est muni d’un Master 2 à la Sorbonne et d’un Diplôme de l’Université de Santiago au Chili. Il a également acquis un Master 2 à Dauphine, et termine son CAPA.

Enfin, Edith Aupetit s’est vue accorder une bourse pour son projet de LLM à Columbia University, NY dans le but de se consacrer par la suite à l’Arbitrage et au Contentieux. Edith Aupetit a effectué un double cursus Sorbonne-Université de Cologne, ainsi qu’un Master de Recherche en Droit International Privé à la Sorbonne, et prépare maintenant son CAPA.