UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

King & Spalding affiche ses ambitions en Corporate à Paris

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dirigé par Laurent Bensaid depuis son arrivée en juillet 2018, le département M&A / Private Equity du bureau parisien de King & Spalding entend se faire une place sur le marché français.

Le cabinet d’avocats d’affaires américain King & Spalding figure parmi les firmes les plus rentables au monde et a initialement fondé sa notoriété sur son activité arbitrage international et contentieux. Depuis quelques années, le cabinet a développé une forte pratique M&A aux Etats-Unis en recrutant plusieurs « rain makers » (ancien head of M&A du cabinet Cravath, Swaine & Moore, ancien managing partner de l’activité private equity du cabinet Morriston & Foster, anciens procureurs ou dirigeant du FBI, etc) et entend bien développer son modèle dans ses bureaux internationaux . Il compte à ce jour plus de 1.000 avocats et 22 bureaux répartis sur quatre continents (Etats-Unis, Europe, Moyen-Orient et Asie).

Ouvert en 2009, le bureau parisien de King & Spalding était historiquement spécialisé en contentieux et arbitrage international, M&A immobilier et M&A « énergie et Oil & Gas ». Le cabinet intégrait par ailleurs de fortes compétences en matière de droit fiscal, de droit de l’environnement et de droit public.
Depuis 2018, à l’instar de ses bureaux américains et de ses autres bureaux internationaux, le cabinet a souhaité se doter d’une pratique M&A / Private Equity au sens large, en recrutant Laurent Bensaid (associé) et son équipe, qui travaillent pour une clientèle de grands corporate, de fonds d’investissement et de banques d’affaires sur des opérations cotées (cf, la récente OPA d’Orange sur Business & Décisions) et non cotées. Ils sont récemment intervenus dans le cadre de la recomposition du capital de Spie batignolles, marquée par la sortie d’Ardian et l’entrée d’EMZ, dans le cadre de la récente acquisition du fonds d’infrastructure Brookfields ainsi que sur la croissance externe stratégique réalisée en France par le groupe coté Photo-Me international. Laurent Bensaid a souhaité étendre le champ d’intervention de son équipe au Venture Capital et aux levées de fonds stratégiques pouvant être réalisées par des investisseurs internationaux, avec l’arrivée en qualité de counsel d’Agnieszka Opalach au mois de mars dernier, en provenance d’Orrick. King & Spalding entend se développer sur le marché parisien, en particulier sur des dossiers français et internationaux à haute valeur ajoutée, en faisant jouer les nombreuses synergies existantes avec ses autres bureaux. De nouveaux recrutements initiés par l’équipe M&A pourraient donc bien intervenir dans les prochains mois, à l’instar de la récente arrivée de Guillaume Aubatier et de son équipe en provenance d’Ashurst, venus diriger et développer la pratique immobilière du bureau de Paris.

Arnaud Dumourier (@adumourier)