UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Etude Deloitte sur "l'entreprise idéale de demain" : 4ème édition

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

Deloitte et JobTeaser dévoilent les résultats de la 4ème édition de son baromètre sur "L’entreprise idéale de demain".

Deloitte

 

Menée auprès de plus de 1000 étudiants de grandes écoles et d’universités, l'étude de Deloitte dresse un panorama des attentes et aspirations des leaders de demain et permet de dessiner le portrait de l’entreprise idéale.

  • Les grandes entreprises sont fortement plébiscitées (47%) et gagnent 8 points par rapport à 2013
  •  L’environnement de travail international reste un incontournable (81%)
  •  Le secteur de la Finance attire à nouveau les futurs diplômés (16% en 2014 vs 9% en 2013)
  •  Le management doit être participatif pour plus de trois quart des étudiants
  • 94% des étudiants interrogés considèrent la rémunération comme source de motivation avec un salaire moyen idéal autour de 33K€.

"Cette 4ème édition montre que l’entreprise reste un lieu d’épanouissement personnel pour la majorité des étudiants interrogés (96%). Il convient cependant de s’intéresser plus en détail à leurs aspirations, alors qu’un quart d’entre eux déclarent ne pas avoir confiance en l’entreprise et que 3 étudiants sur 10 partent avec une vision négative après leur première expérience professionnelle en stage. Une analyse essentielle pour continuer à renforcer l’interconnexion et les échanges entre monde éducatif et monde du travail pour cette génération qui n’a plus de frontières." déclare Philippe Burger, Associé responsable Capital Humain chez Deloitte.

Les étudiants plébiscitent une grande entreprise aux dimensions internationales

Les grandes entreprises sont fortement plébiscitées et gagnent 8 points par rapport à 2013. Près de la moitié des étudiants interrogés (47%) souhaitent débuter leur carrière au sein d’une grande entreprise contre 39% en 2013. Cette volonté se retrouve plus nettement chez les hommes (63%), alors qu’un tiers des jeunes femmes interrogées souhaitent travailler dans une entreprise de taille moyenne.

L’environnement de travail international reste un incontournable. Il passe soit par une équipe internationale pour 81% des étudiants, soit par une expatriation pour 27% des jeunes diplômés (Source Deloitte-Ifop Humeur des jeunes diplômés – Janvier 2014) avec pour première motivation l’enrichissement du parcours professionnel au contact d’une autre culture.

Le secteur de la Finance fait son retour sur le devant de la scène et recommence à attirer les futurs diplômés avec 16% en 2014 contre 9% en 2013. Ce sont notamment les hommes (20%) qui souhaitent rejoindre l’industrie financière alors que les femmes sont d’avantage attirées par les services (16%).  Parallèlement, les directions financières conservent leur pouvoir d’attraction pour près d’un quart des étudiants interrogés. La finance d’entreprise, en tant que voie royale à la Direction générale (15% de mobilité entre ces deux familles selon l’étude MobiCadres Deloitte – Nomination 2013), reste fortement plébiscitée par les nouvelles générations. Les Directions marketing et communication attirent toujours plus d’un tiers des femmes (33%). Enfin, si 16% des hommes souhaitent exercer leur futur métier au sein d’une Direction Générale, seules 4% des femmes interrogées envisagent cette possibilité.