UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Palmarès Deloitte : Top 10 des distributeurs mondiaux

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les champions de la distribution mondiale à la recherche de croissance dans un monde transformé par le digital.

Deloitte

A la veille du World Retail Congress, Deloitte publie son classement des 10 plus grands distributeurs mondiaux. Dans un monde profondément transformé par le digital, les grands acteurs de la distribution mondiale font aujourd’hui face au défi de l’adaptation de leurs modèles et de l’offre d’une nouvelle expérience client à l’heure du digital. Les gagnants seront ceux qui s’approprieront les nouvelles technologies convergentes de demain. Ces dernières permettront d’offrir aux consommateurs le "quart d’heure d’avance" qu’ils attendent.

En 2013, le chiffre d’affaires des 10 plus grands distributeurs mondiaux atteint 1 300 000 milliards de dollars, soit une croissance de 2,9% par rapport à 2012.

La taille moyenne des 10 premiers distributeurs est supérieure à 129 milliards de dollars

Wal-Mart, Costco et Carrefour sont les 3 premiers distributeurs mondiaux

"Pour la première fois dans le Top 10, figure un grand nombre de distributeurs alimentaires (Carrefour, Schwarz Group, Tesco et Kroger) regroupés juste sous la barre des 100 milliards de dollars de chiffres d’affaires. Au-delà de de l’apport d’une véritable stratégie omnicanal, le distributeur qui sortira du lot sera celui qui anticipera au mieux l’évolution des modes de consommation pour tirer parti de l’innovation. La clé du succès résiderait dans leur capacité à anticiper ces innovations technologiques et à les mettre au service de leurs clients." affirme Stéphane Rimbeuf, Associé responsable de l’industrie Consumer Business chez Deloitte France.

Carrefour à la 3ème place des distributeurs mondiaux

Carrefour se hisse à la troisième place des distributeurs mondiaux avec un chiffre d’affaires de 98 688 millions de dollars. Wal-Mart, avec un chiffre d’affaires de 476 294 millions de dollars, 4,5 fois celui de son plus proche concurrent, reste leader sur le marché. Costco, poursuit son ascension dans le classement avec un chiffre d’affaires de 105 156 millions de dollars, passant de la troisième place en 2012 à la deuxième en 2013.

Un peu plus loin du classement de tête, Metro conserve sa position de septième plus important distributeur mondial. Aldi quant à lui, a su profiter de l’appréciation de l’euro par rapport à 2012 pour devancer Home Depot. Enfin, Target, classé dixième, a maintenu sa position dans les premiers rangs du palmarès.

"La faiblesse de l’économie mondiale et la part de marché grandissante des distributeurs du e-commerce (+14% entre 2012 et 2016), explique la modeste croissance en 2013 des ventes du commerce de détail. Pour résister, l’industrie doit entamer sa transformation. La progression de Carrefour à la 3ème place du classement témoigne de la croissance que recèlent ces actions de transformation" analyse Stephane Rimbeuf,  Associé responsable de l’industrie Consumer Business chez Deloitte France.

Classement des 10 premiers distributeurs mondiaux

 

Classement CA (exercice 2013)

  Nom de la société

Pays d’origine

CA distribution 2013 
(millions US$)

1

Wal-Mart Stores, Inc.

Etats-Unis

476 294

2

Costco Wholesale Corporation

Etats-Unis

105 156

3

Carrefour S.A.

France

98 688

4

Schwarz Unternehmens Treuhand KG

Allemagne

98 662

5

Tesco PLC

Royaume-Uni

98 631

6

The Kroger Co.

Etats-Unis

98 375

7

Metro Ag*

Allemagne

86 393

8

Aldi Einkauf GmbH & Co. oHG

Allemagne

81 090

9

The Home Depot, Inc.

Etats-Unis

78 812

10

Target Corporation

Etats-Unis

72 596

 

 

 

1 294 697

Méthodologie

Palmarès des 10 premiers distributeurs selon le critère du chiffre d’affaires de l’exercice 2013 (y compris les comptes clôturés au 30 juin 2014), converti en dollars. Pour les sociétés multiactivités, seul le chiffre d’affaires distribution a été retenu. Le taux de croissance a été calculé en devises locales pour ne pas être impacté par le change.