UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Uber et Legalstart s'associent

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

Uber et Legalstart s’allient pour faciliter la création d’entreprise et dynamiser le secteur du transport de personnes.

Avec des centres d’accueil dédiés aux chauffeurs, une plateforme d’accès à de la formation en ligne et un ensemble de partenariats, Uber accompagne les chauffeurs VTC dans leurs démarches (formation et examen, achat/location de véhicule, assurance, etc.). Le partenariat avec Legalstart vient enrichir cette offre de services d’accompagnement et permet aux chauffeurs d’accéder au nouveau service de création d’entreprise Legalstart pour faciliter la création et la gestion d’une entreprise de VTC.

« Quand un chauffeur VTC décide de devenir indépendant et de créer son entreprise, il doit suivre de nombreuses démarches et prendre des décisions essentielles pour son activité : examen pour devenir chauffeur VTC, démarches administratives et juridiques, choix fiscaux et sociaux, gestion de la comptabilité, etc.» indique Timothée Rambaud, fondateur de Legalstart.fr.

Choix de la forme juridique de l'activité de VTC

La création d’une entreprise est obligatoire pour démarrer l’activité de chauffeur VTC. Deux formes juridiques sont plébiscitées par les VTC, la micro-entreprise et la société.
Si créer une microentreprise peut sembler plus rapide et moins onéreux (pas de frais d’annonce légale, ni de frais de greffe), cette structure peut s’avérer limitante à long terme du fait des seuils de chiffre d’affaires annuels à ne pas dépasser. De fait, les personnes qui choisissent cette option exercent souvent leur activité de VTC à temps partiel en plus de leur activité principale.
La création d’une société implique de réaliser des formalités souvent complexes et onéreuses. Pour autant, elle offre au chauffeur VTC une structure juridique solide, qui lui permet d’optimiser sa situation en fonction de ses revenus, du choix du régime social et fiscal. Les formes de sociétés les plus choisies sont la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) et l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).

Créer son entreprise en quelques clics

L’accompagnement et les informations proposés par Legalstart doivent permettent aux chauffeurs VTC de faire les bons choix.
Le service proposé par Legalstart permet de créer son entreprise et de bénéficier d’un accompagnement tout au long de la vie de l’entreprise.
Pour 99€ par mois, le chauffeur bénéficie d’un entretien, de la prise en charge de l’ensemble des démarches administratives de création et d’un accompagnement juridique et comptable complet.
Le service est accessible 100% en ligne, depuis un mobile, sur Legalstart.fr. Les chauffeurs VTC se connectent à la plateforme et peuvent visualiser leurs démarches, leur documents juridiques et suivre leur trésorerie en temps réel.