UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La plateforme mon-avocat.fr rachète deux sites et poursuit son expansion

Legaltech
Outils
TAILLE DU TEXTE

Alors que la loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice prévoit une transformation numérique du droit controversée, mon-avocat.fr se développe et se diversifie en rachetant jurifiable.com et leboncomptable.fr.

La plateforme de mise en relation entre clients et avocats, mon-avocat.fr, a annoncé lundi 18 mars 2019 par un communiqué de presse l’acquisition de deux nouveaux sites. Le premier, jurifiable.com permet à ses 853.000 utilisateurs de s’informer sur les démarches juridiques françaises. Il vient ainsi compléter les services de mon-avocat.fr. Pour ce qui est du second : leboncomptable.com (anciennement cherchecomptable.fr), le lien est moins évident. Le Directeur Général de mon-avocat.fr, Julien André, affirmait lundi au micro de Stéphane Soumier sur BFMTV chercher à « se diversifier et à lancer de nouvelles verticales entre les univers juridiques et financiers ». Pour Hervé Chekroun, fondateur de cherchecomptable.fr, les activités sont complémentaires : « Grâce à cette cession, le monde du chiffre et du droit peuvent, dorénavant, s'appuyer sur des compétences incontestables pour affronter les enjeux de demain ».

Ces rachats témoignent d’une volonté de s’étendre sur le marché de la LegalTech. Déjà bien développée, l’entreprise du groupe Digital Directories (anciennement W3) emploie 50 personnes et revendique 20.000 mises en relation mensuelles entre les justiciables et les 3.034 avocats clients actifs.  « Grâce à cette stratégie, nous serons encore plus novateurs avec l'ajout de nouvelles fonctionnalités sur l'ensemble de nos sites, avec des services de prise de rendez-vous en ligne, de consultation à distance, etc. », assure Julien André. La société déclare prévoir renforcer son équipe avec 10 emplois supplémentaires avant la fin de l’année. L’équipe poursuivra dans les cinq années à venir sa stratégie de diversification sur d'autres secteurs mais toujours en lien avec le juridique et le financier. Elle souhaite en outre se concentrer sur l’international. Présente en Belgique (my-lawyer.be), la société aspire à obtenir d’autres ouvertures européennes, notamment en Italie. Un projet ambitieux pour cette LegalTech qui progresse depuis désormais quatre ans. 

Louise Jammet