UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Lavoix : résultats du 5ème baromètre sur la propriété intellectuelle

CPI
Outils
TAILLE DU TEXTE

Résultats du 5ème baromètre sur la propriété industrielle (PI) présentés par Lavoix.

lavoixSpécialiste de la propriété industrielle (PI), Lavoix présente les résultats du baromètre  2016. Pour la 5ème année consécutive, Lavoix a interrogé un panel ciblé de 340 répondants, issus principalement du monde de  l’entreprise : quelle est la perception de la PI au sein des entreprise et organismes économiques ? Les entreprises la considèrent-elles comme un outil de compétitivité ? Les départements de PI sont-ils rattachés  à la Direction Générale ou à d’autres services ? Quel est le rôle du responsable PI ? Etc.
Lavoix propose une série de 3 infographies extraites de ce baromètre, offrant un panorama plus détaillé de  ces résultats, s’intéressant donc à la perception du rôle stratégique de la PI, au profils des Directions de la PI  (DPI) et enfin, aux responsables de la PI eux-mêmes. Comme le souligne Philippe Blot, associé Lavoix : "les résultats obtenus cette année sont dans le prolongement de ceux des éditions précédentes. La propriété intellectuelle (PI) concerne tous les entrepreneurs,  dès la phase de création de leur société et tout au long des étapes de son développement. Il existe une palette  d’outils pour protéger ses innovations et ses signes distinctifs. Mais, l’enjeu réside aussi dans le choix et la mise  en œuvre d’une stratégie adaptée et efficace".

Parmi les principales tendances 2016 :
-  Seulement un peu plus d’1/5 des Directions de Propriété Industrielle (DPI) (22,2%) sont rattachés à la Direction Générale.
- La présence d’une direction de PI (DPI) est fortement liée à la taille des entreprises : alors que seulement 13,3% des entreprises comprises entre 101 à 1 000 collaborateurs ont une DPI, ce chiffre fait un bond à  54,5% dans les entreprises de plus de 4 800 collaborateurs, ce qui s’explique par le fait que les entreprises  d’une taille certaine sont, de facto, plus structurées que les PME / PMI.
- La perception du rôle stratégique de la PI évolue selon différents facteurs : taille de l’entreprise, budget disponible mais aussi en fonction du niveau hiérarchique. Au niveau N-4, 23,5% des  collaborateurs identifient la PI comme étant stratégique alors que ce chiffre est porté à 46,5% au  niveau N.

Une perception du rôle stratégique de la PI qui évolue en fonction de différents critères.  La 1ère infographie propose un focus sur la perception de la  PI au sein des entreprises : comment est perçue  la PI ? En fonction de quels critères cette perception évolue-t-elle ? Etc. Par rapport aux  années précédentes, les chiffres demeurent relativement stables. Il en ressort que, si au  global, la PI est perçue comme stratégique (avec une note de 6,4/10 en 2016 versus  6,5/10 en 2015), la perception de son rôle stratégique évolue selon différents critères tels  que la taille de l’entreprise, le niveau hiérarchique des collaborateurs, et le budget.

Focus sur les directions de la propriété intellectuelle (DPI). La 2ème infographie s’intéresse aux directions de la propriété intellectuelle (DPI) elles-mêmes : dans quels types d’entreprises existe-t-il une direction dédiée ? À  qui sont-elles le plus souvent rattachées ? Etc. Il est important de remarquer que toutes les entreprises n’ont pas la capacité ou  l’envie de se doter d’une DPI. Toutefois, plus les entreprises sont grandes, plus elles  ont de chances d’avoir une DPI. Lorsqu’une DPI existe, il ressort que dans + de ¾ des  cas, il regroupe à la fois des juristes et des ingénieurs. Rarement rattachée à la  Direction Générale (dans 22,2% des cas), elles sont en majorité rattachées aux directions juridiques (36,7%).

Le responsable PI, qui est-il ?  La 3ème infographie permet d'en savoir plus sur le responsable PI : comment  son temps est-il réparti entre les aspects stratégiques et plus opérationnels ? À quels  principaux enjeux doit-il faire face ? Etc.  Dans l’idéal, les responsables PI souhaiteraient passer plus de temps sur la stratégie  PI, et moins de temps sur l’organisation de la gestion et le management. Concernant  les enjeux, les responsables de la PI font face à 2 enjeux majeurs : un enjeu de  reconnaissance et de compréhension du rôle de la PI et un enjeu opérationnel lié à  l’activité quotidienne.

Méthodologie du baromètre de la PI 2015 : en 2016, pour l’administration du questionnaire, Lavoix a été accompagné par une société spécialisée dans le  "terrain d’études", disposant de 25 ans d’expérience dans ce domaine et certifiée ISO 20252. Comme lors des  éditions 2014 et 2015, l’analyse des données a été conduite par les équipes Lavoix et M. Pascal CORBEL,  professeur des universités en sciences de gestion à l’Université Paris Sud, Université Paris Saclay, et auteur de  nombreux ouvrages et articles sur le management des droits de PI. Le questionnaire a été mis en ligne à partir  du lien www.barometredelapi.com du 15 janvier au 11 mars 2016. Le questionnaire du baromètre de la PI a été  adressé par courriel à plus de 1 500 responsables PI en France. Le questionnaire a été administré en ligne selon  la méthodologie CAWI (Computer Assisted Web Interviewing) et par téléphone selon la méthodologie CATI  (Computer Assisted Telephone Interview). Les réponses sont strictement anonymes. Néanmoins, les  répondants souhaitant bénéficier d’un retour personnalisé sur le baromètre de la PI avaient la possibilité de s’identifier à la fin du questionnaire.