L'auteur anonyme d'un courriel diffamant identifié grâce à son adresse IP

Technologies de l'information
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un message outrageant a été envoyé à trois dirigeants d'un groupe émanant de l’adresse électronique lenculeurencule@yahoo.fr. L'un de ces dirigeants a crû reconnaître certaines expressions utilisées par un ex-collègue. Il lui a alors envoyé un courrier électronique auquel ce dernier a répondu. Après analyse, un centre d’expertise de logiciels a démontré que l’adresse IP correspondant au message litigieux et celle de la réponse de l’ancien responsable contacté étaient identiques. Dans un arrêt du 14 avril 2005, la cour d'appel de Paris a désigné un expert judiciaire afin de vérifier si l’identité électronique de l'ex-collègue avait été usurpée. L'expert a rejeté cette hypothèse, car cela supposerait une forte complicité technique des salariés chargés de la gestion des serveurs. Or (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.