Le singe Naruto ne peut agir en revendication de droits d’auteur sur ses selfies

Propriété intellectuelle / industrielle
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une cour d’appel américaine a jugé qu’un singe n’a pas la personnalité juridique lui permettant d’agir en justice en revendication de droits d’auteur sur un selfie pris par lui en déclenchant l’appareil d’un photographe.

En 2011, en Indonésie, un singe a pris possession de l’appareil photo d’un photographe animalier britannique et a appuyé sur le déclencheur. Le photographe, ayant récupéré son appareil, a publié les clichés pris par le singe, baptisé Naruto, ces derniers étant repris par de nombreux médias dans le monde entier. Lorsqu’une banque de données libres de droits a refusé de retirer de sa collection le selfie, une association de défense de la cause animale, soutenant que la capacité d’un primate à prendre une photo prouvait qu’il était un être pensant complexe, (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne