UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Commission d’enrichissement de la langue française : nouveaux termes et définitions dans le domaine du droit

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le développement de l’internet et des objets connectés engendre de nouvelles formes d’infractions et de criminalités.

La Commission d’enrichissement et le groupe d’experts chargés de la terminologie du droit et de la justice publient entre autres de nouveaux termes qui désignent des infractions commises dans l’internet et par le biais des outils numériques, agrandissant la famille très productive des « cyber ».

Ce n’est une nouveauté pour personne que la pornographie est présente dans l’internet. Relativement récente, la pornodivulgation (en anglais revenge porn, littéralement revanche pornographique) est une forme de cyberharcèlement relevant de la cybercriminalité. La Commission d’enrichissement définit la pornodivulgation comme un harcèlement moral ou sexuel commis au moyen d’un réseau de communication électronique. Dans ce domaine, d’autres termes ont déjà été publiés par la Commission : pédopiégeage, sexto, textopornographie.

L’implantation de plus en plus fréquente de systèmes électroniques embarqués dans des véhicules a développé une « méthode 2.0 » de vol par effraction électronique ou vol à la souris (en anglais mouse jacking).

La Commission d’enrichissement publie le terme radicalisation et son pendant, déradicalisation, deux termes déjà bien connus. Toutefois, le sens de déradicalisation a évolué récemment il est étendu à une politique publique appliquée à un individu ou à un groupe radicalisé afin de l’inciter à renoncer à la violence.