UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Faillite du cabinet d'avocats américain Dewey & LeBoeuf

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet d'avocats américain Dewey & LeBoeuf a annoncé, dans la nuit du lundi 28 mai 2012, son dépôt de bilan et sa future liquidation. Le New York Times indique que c'est la plus grosse faillite jamais intervenue aux Etats-Unis pour un cabinet d'avocats.

Sur son site Internet, Dewey & LeBoeuf indique qu' "avec plus de 1 100 avocats dans 26 bureaux couvrant les principaux marchés financiers autour du monde, [il est] l'un des plus gros cabinets d'avocats à New York et l'un des plus grands cabinets américains à Londres".

Selon le New York Times, le cabinet avait une histoire remontant à un siècle.
Dans sa forme actuelle, il était issu de la fusion en 2007 des cabinets Dewey Ballantine et LeBoeuf, Lamb, Greene & MacRae, et avait employé jusqu'à 2 500 personnes. Le cabinet avait pour clients certaines des plus grandes entreprises américaines comme Dell et Oracle, ainsi que le japonais Panasonic et la banque russe Sberbank.
Dans son communiqué, Dewey Leboeuf indique que "les besoins de tous les clients de la firme continuent à être servis, principalement par d'anciens associés de Dewey & Leboeuf qui ont rejoint d'autres cabinets ces derniers mois" tels que Baker & McKenzie qui vient d'acquérir sa branche sud-africaine.
Dewey Leboeuf ajoute qu'il compte garder environ 90 employés pour gérer de façon ordonnée le processus de liquidation, sous réserve de l'approbation du tribunal des faillites.