UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les 5 grandes tendances de la médiation

On en parle
Outils
TAILLE DU TEXTE

La CMAP annonce les 5 grandes tendances de la médiation qui ressortent de l'année 2014.

CMAP

Seule institution de médiation et d’arbitrage à publier ses chiffres, le CMAP diffuse, pour la 7e année consécutive, son baromètre 2015 sur ses chiffres de 2014. 5 grandes tendances se détachent :

Des dossiers aux enjeux financiers conséquents
La médiation concerne de plus en plus de dossiers complexes aux enjeux financiers conséquents impliquant plus de 2 parties :
• en 2013, 9 % des dossiers traités avaient un montant en litige > 3 millions d’euroscontre22 % en 2014
• inversement, la part des dossiers dont le montant en litige < 150 000 eurosest passée de 45 % en 2013 à 32 % en 2014

statscmap2015-montantlitiges

Augmentation du recours à la médiation en matière sociale
Avec l’appui des magistrats des chambres sociales de la Cour d’appel de Paris, le CMAP participe au développement des permanences d’information à destination des justiciables, augmentantainsi le nombre de saisines de médiation en droit social en 2014.Parallèlement, les entreprisesont bien compris l’intérêt de la médiation et font directement appel au CMAP en cas de survenance d’un conflit interne.

Recours croissant à la conciliation judiciaire
Les magistrats et les juges consulaires, plus significativement ceux du tribunal de commerce de Paris, ont mis en place une politique de développement de la conciliation judiciaire, mise en œuvre directement par les juges ou confiée à des tiers bénévoles, au détriment de la médiation judiciaire. Ils ont ainsi limité le recours à des médiateurs externes, dont ceux du CMAP. Cette pratique a eu un effet inévitable sur le nombre de médiations traitées par le Centre, qui a enregistré une légère baisse de son activité en médiation judiciaire civile et commerciale en 2014.

Le réflexe médiation s’étend en régions
Si les entreprises qui saisissent le CMAP sont encore majoritairement situées en Ile de France, les saisines en région augmentent. Ainsi, passe-t-on de 26 % des dossiers traités en région en 2013, à 28 % en 2014.

Implication croissante des avocats et des entreprises dans le processus de médiation
Les avocats et les juristes d’entreprises étant au cœur de la gestion des conflits, le CMAP s’enorgueillit de l’entrée à son conseil d’Administration, en 2015, notamment d’Areva (représentée par son Secrétaire général, Pierre Charreton), de l’ACE (Association des Avocats Conseil d’Entreprise) et de l’AFJE (Association Française des Juristes d’entreprise).

statscmap2015-profilmediateurs