UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L’avocat américain Jerome Roth, nouveau Président de l’UIA

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Jerome Roth a officiellement pris ses fonctions lors de la cérémonie de clôture du 63ème Congrès annuel de l’association le 9 novembre à Luxembourg, succédant à Issouf Baadhio.

uiaJerome Roth est avocat en exercice à San Francisco (Californie), aux États-Unis. Membre des barreaux de New York et de Californie, il travaille dans le secteur privé depuis 1991 et exerce depuis 24 ans au cabinet Munger, Tolles & Olson, où il est entré en 1995. Avant d’exercer dans le privé, Jerome a obtenu le diplôme de la Harvard Law School en 1983 et a été procureur fédéral à New York pendant plus de cinq ans.

Spécialisé dans les litiges civils et pénaux internationaux, Jerome s’occupe régulièrement d’affaires transfrontalières en Europe, en Amérique du Sud et en Asie, ainsi qu’aux États-Unis, au Mexique et au Canada. Sa passion des différentes cultures, langues et systèmes juridiques, éveillée notamment par ses séjours en France, en Italie et en Espagne, l’a conduit à rejoindre l’UIA il y a près de 20 ans. Il participe activement à la direction de l’association depuis plus de dix ans, ayant respectivement occupé les postes de président de la commission Droit pénal et de co-directeur du département droits de l’homme et de la défense.

Engagé en faveur de l’accès des groupes marginalisés à la justice, Jerome est aussi un bénévole actif, prenant notamment la défense d’accusés sans ressources dans les litiges transfrontaliers ainsi que de membres de la communauté LGTB. Durant son mandat de Président de l’UIA, il entend œuvrer à renforcer la diversité géographique de l’organisation, notamment en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, et à accroître la présence des femmes et d’autres groupes sous-représentés parmi les membres et la direction de l’UIA. Son deuxième objectif est de se pencher sur le rôle crucial de l’avocat dans une période tumultueuse marquée par la poussée du nationalisme et du populisme, par la recrudescence de l’agitation sociale et par les menaces sans précédent exercées par des gouvernements du monde entier contre l’État de droit. Dans cette optique, il a également l’intention d’accorder une attention particulière au droit de vote et de participation au gouvernement, consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme.

« Je pense que les avocats ont également la responsabilité spécifique de renforcer le partage d’information et l’entente sur le plan international – y compris via l’échange d’expériences entre les pays –, de répondre aux besoins de leurs clients en respectant l’État de droit et les systèmes juridiques mondiaux, et de préserver l’indépendance et la liberté des avocats et des juges à travers la planète, » explique-t-il. « Cette responsabilité s’avère particulièrement importante alors que les gouvernements de nombreux pays se replient sur eux-mêmes, sapant les principes d’interaction et de coopération mondiales établis de longue date ainsi que le droit de leurs citoyens de participer pleinement et équitablement au processus politique. »

Pour Jerome Roth, l’UIA forte d’une longue et solide expérience en matière de facilitation de la collégialité internationale et de l’apprentissage réciproque entre les avocats, constitue une plateforme unique pour faire progresser le respect de l’État de droit et les valeurs partagées par les avocats et les juristes du monde entier.