Transaction pénale à 50 millions d’euros entre UBS et le parquet de Bruxelles

Actualités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Afin de mettre fin aux poursuites pénales pour avoir aidé des contribuables belges à frauder le fisc, la banque suisse UBS aurait signé un arrangement à l’amiable de près de 50 millions d’euros avec le parquet de Bruxelles.

Selon le quotidien "L’Echo", la banque suisse UBS aurait accepté, le 29 juin 2021, un arrangement à l’amiable avec le parquet de Bruxelles pour un montant d’environ 50 millions d’euros.

Des collaborateurs suisses d’UBS auraient, durant des années, contacté des Belges fortunés dans le but de les convaincre d’ouvrir un compte bancaire en Suisse, sous le nom de sociétés écrans situés dans des paradis fiscaux, ce qui leur aurait permis de rester cachés de l’administration fiscale belge.

Des signalement d’activités illégales de la part d’UBS qui agissait en tant qu’intermédiaire financier en Belgique et des témoignages très détaillés sur le fonctionnement d’UBS provenant de “compliance officers”, ayant entre-temps quitté la banque ou licenciés, ont été fait auprès du Parquet de Bruxelles.