UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Procédure de condamnation d’un dirigeant pour faillite personnelle ou insuffisance d’actif

Procédure civile
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pour condamner un dirigeant à une mesure de faillite personnelle ou pour insuffisance d'actif, la seule communication de la cause au ministère public est insuffisante.

La société X. a été mise en liquidation judiciaire. Le liquidateur a assigné le gérant de la société en responsabilité pour insuffisance d'actif. Le ministère public a demandé, en première instance, qu'une mesure d'interdiction de gérer soit, en outre, prononcée contre le gérant. Le 13 décembre 2016, la cour d'appel de Poitiers a condamné le gérant à supporter une partie de l'insuffisance d'actif de la société X. et prononcé contre lui la faillite personnelle pour une durée de cinq ans après avoir constaté que la cause avait été communiquée au ministère public et que celui-ci avait, le 1er août 2016, requis la confirmation du (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne