UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Barbara Jouffa, Associée, Gowling WLG : « Je souhaite faire de Gowling WLG un acteur prépondérant et incontournable »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Barbara Jouffa qui vient de rejoindre Gowling WLG France afin de renforcer le département Corporate M&A / Private Equity du cabinet.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Gowling WLG ?

Gowling WLG est une plateforme internationale dotée de 1400 avocats dans le monde, en forte croissance, bénéficiant d’une excellente réputation dans les secteurs dans lesquels elle intervient,et en particulier dans le secteur Tech, domaine dans lequel je suis active.

L’esprit entrepreneurial du cabinet, sa relation de proximité entretenue avec les clients, sa réelle compréhension de leurs enjeux business et sa capacité d’adaptation immédiate à leurs besoins, ainsi que les valeurs humaines auxquels le cabinet est attaché m’ont décidé à le rejoindre.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

L’exercice de la profession d’avocat a toujours été ma vocation.
J’ai débuté ma carrière d'avocat chez Fried Frank, pour ensuite rejoindre le cabinet Darrois Villey Maillot Brochier, au sein duquel j’ai consolidé mon expérience d’avocat M&A. J’ai ensuite rejoint Orrick en qualité d’avocat senior où j’ai été promue Of Counsel en 2015.

J’ai un triple cursus droit (DEA droit des affaires), école de commerce (EM Lyon) et américain (LL.M.Georgetown University, Washington D.C.)

Qui a le plus influencé votre carrière ?

J’ai appris des avocats et cabinets d’excellence dans lesquels j’ai exercé. Ils m’ont permis d’acquérir des qualités de technicité, de rigueur, d’écoute, de négociation ainsi qu’une vision stratégique dans les opérations traitées.

Les clients me procurent une source d’inspiration et une énergie permanente; leurs besoins et problématiques m’ont permis de développer une capacité de compréhension et d’adaptation immédiate à leurs besoins.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Je garde en mémoire chacun des dossiers dans lesquels je suis intervenue.

L’un des dossiers marquants de ma carrière est probablement la cession de la société La Fourchette à l’américain coté Trip Advisor, une opération de cession transfrontalière dans le secteur des technologies avec des enjeux complexes et internationaux et qui, grâce à l’intelligence et la vision stratégique de l’ensemble desparties, a pu se réaliser dans un temps record et permettre aux clients de se replonger rapidement dans l’opérationnel, ce qui constitue un succès.

Quels sont vos domaines de compétences ?

Grâce à l’expérience que j’ai acquise au cours de ma carrière, j’ai la chance de pouvoir travailler aussi bien sur des dossiers de M&A français ou internationaux, que sur des dossiers de Private Equity (small et mid cap) ou de Venture Capital. J’ai également une clientèle diverse me permettant de traiter l’ensemble de ces opérations selon leurs besoins. 

Cette variété de clients et d’opérations rend l’exercice de mon métier passionnant intellectuellement et humainement.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activités ?

Le secteur Tech a connu une évolution considérable en Europe et en France ces dernières années avec une hausse notable du nombre de levées de fonds, du montant des levées et ainsi de la valorisation des sociétés innovantes. Cette croissance a généré la nécessité pour les banques d’affaires, intermédiaires, conseils, industriels et partenaires commerciaux de se doter de compétences dans ce domaine.

En outre, nous nous réjouissons de constater que cette croissance a lieu en Europe et non plus seulement aux Etats-Unis berceau de la Tech, comme le témoigne de nombreuses sociétés avec des valorisations « licornes » (i.e. atteignant le milliard d’euros) et pouvant espérer non seulement des sorties M&A, mais également des IPO. Farfetch en est un des exemples récents. Nous pouvons aussi attendre ce type de succès avec des sociétés françaises telles que Doctolib ou ManoMano.
Enfin, nous notons que ces sociétés qui avaient à la base l’ambition d’apporter des services ou solutions à d’autres sociétés existantes ont désormais une nouvelle ambition, celles de les concurrencer sur leur marché et ce dans tous les domaines de l’économie.

Qui conseillez-vous ?

Des banques d’affaires, des fonds d’investissements, des entrepreneurs et industriels dans tous les secteurs d’activités sur des opérations de M&A, Private Equity et Venture Capital et notamment sur des opérations d’acquisitions, de cessions, d’investissements, de réorganisations, de recapitalisations, tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ? 

Faire de Gowling WLG un acteur prépondérant et incontournable.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)