UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Emmanuel Jarry, Associé, Ravet Avocats

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

emmanuel jarry2018Le Monde du Droit a interrogé Emmanuel Jarry, avocat associé au pôle Banque et Finance du cabinet Ravet Avocats.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre RAVET AVOCATS ?

Les rencontres humaines sont souvent à l’origine de belles opportunités professionnelles. C’est le charisme de Yves-Marie RAVET, son état d’esprit entrepreneurial qui m’a convaincu de rejoindre un cabinet qui allie le respect de la tradition de notre profession et la modernité d’une structure très réactive, à l’écoute des attentes de ses clients.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Après avoir étudié à l’université de Rennes, j’ai débuté ma carrière comme collaborateur de Maître Alain Guillou, avoué près la Cour d’appel de Rennes qui m’a offert ma toute première opportunité professionnelle. Ayant achevé mon cursus et souhaitant "voler de mes propres ailes", j’ai quitté ma Bretagne pour devenir avoué près la Cour d’appel de Versailles au sein de la SCP KEIME GUTTIN JARRY. A la faveur de la fusion des professions avoué-avocat en 2012, j’ai fait le choix de rejoindre ce grand barreau qu’est celui de Paris pour la richesse de son activité.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Très certainement mon tout premier employeur qui, quelques mois seulement après avoir quitté les bancs de la faculté, a placé sa confiance en moi et m’assurait de la certitude qu’il avait de rapidement me voir évoluer et prendre mon indépendance. Aujourd’hui disparu, cela me donne l’occasion de lui témoigner toute ma sympathie et mon affection.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Le jour où j’ai prêté serment devant le Premier Président de la Cour d’appel de Versailles. C’était l’aboutissement de nombreuses années d’apprentissage et le début d’une belle aventure.

Quels sont vos domaines de compétences ?

J’interviens tout particulièrement en contentieux civil et commercial. Mon ancienne profession d’avoué m’a permis d’acquérir de solides compétences en droit processuel et je poursuis notamment les missions de représentation devant la Cour d’appel pour les clients du cabinet, ainsi que les confrères correspondants qui souhaitent être assistés en la matière, au regard de la complexité des textes qui la régissent et des lourdes sanctions qui y sont attachées. Le décret du 6 mai 2017 n’a rien arrangé à ce sujet, en rendant plus périlleuse encore cette procédure !

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Il s’agit notamment pour moi d’offrir cette compétence pour élargir les domaines d’activités du cabinet. Nous avons également des projets de développements régionaux : nous sommes déjà présents à Rennes et souhaitons étendre le savoir-faire et la marque RAVET AVOCATS à d’autres barreaux de province (Bordeaux, Lille pour commencer). J’aurai ainsi à cœur de promouvoir et participer au rayonnement du cabinet.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)