UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Alexandra Berg Moussa, Associée, August Debouzy

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Interview d’Alexandra Berg Moussa qui vient d'être cooptée associée au sein du du pôle Concurrence – Consommation – Distribution du cabinet d’avocats August Debouzy.

Selon vous, qu’est-ce qui a présidé à votre cooptation ?

La volonté d’August Debouzy de renforcer l’offre de services Distribution et Consommation, au cœur des métiers de nos clients, même dans une période de transformation numérique, et la reconnaissance de mon investissement et ma contribution à faire grandir cette pratique, lui donner plus de visibilité et fidéliser nos clients et une équipe.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai un DEA en droit économique de l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne (1997) et un LLM de droit international des affaires de l’Université McGill au Canada (1998). J’ai intégré AD en mai 2000 à l’occasion de mon stage final EFB. J’ai prêté serment début 2001, ai été promue Senior en 2005 et Counsel en 2010.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Mahasti Razavi. Elle m’a appris le sens du service au client, la rigueur et l’exigence y compris et avant tout vis-à-vis de soi-même. Savoir prendre la hauteur et le recul nécessaires pour donner plus qu’un simple avis ou conseil juridique. Elle est aussi un formidable manager, très attentive au bien-être et à l’évolution de son équipe. Elle encadre et accompagne mais laisse chacun trouver sa place à son rythme. Elle encourage et pousse chacun à donner le meilleur de soi-même sans mettre de pression inutile. Un bel exemple.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Dans mon domaine, il est extrêmement rare d’être au cœur du projet d’un nouvel entrant – et qui plus est un géant mondial – dans le secteur français de la grande distribution. Accompagner Costco Wholesale tout au long de son projet d’implantation en France, et encore aujourd’hui, a été et reste une aventure formidable. Je garde un souvenir particulier de l’ouverture du premier club-entrepôt en juin dernier : la concrétisation de tous les efforts accomplis pendant 5 années, enthousiasme, émotion et fierté partagés entre les équipes du client et les nôtres. Et puis le plus beau compliment qu’un client m’ait récemment fait : « Ce que j’adore chez vous et de manière générale chez AD, c’est que vous ne vous prenez pas pour des avocats ! J’ai l’impression de dialoguer avec de vrais business partners ». Magique !

Quels sont vos domaines de compétences ?

Le droit commercial et des contrats de manière générale, car le droit des obligations est la base de tout. Plus spécifiquement le droit de la distribution et de la consommation depuis plusieurs années. J’interviens sur des problématiques de distribution et de relations commerciales amont (supply chain) et aval (distribution B2B et B2C, en ligne ou en point de vente physique), sur des questions très variées, qu’il s’agisse de réfléchir sur la stratégie de distribution d’un produit, la structuration d’un réseau ou d’accompagner les clients sur leurs sujets de « day to day business » (politiques de prix, promotion des ventes, publicité et marketing, négociations commerciales, fin des relations commerciales, etc.).

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d’activité ? 

La décision Coty rendue par la CJUE le 6 décembre dernier. Avec l’importante croissance de la vente en ligne et la diversité des offres présentes sur ce canal, elle était très attendue notamment par les acteurs du secteur du luxe qui ont recours à la distribution sélective.

Qui conseillez-vous ?

Des clients dans des secteurs variés et se positionnant à différents niveaux de la chaine de production et de distribution. Outre Costco Wholesale, je conseille notamment Microsoft, Nike, Petit Bateau et Becton Dickinson France, mais également un grand nombre d’autres acteurs dans les secteurs du luxe, la mode, l’énergie, l’informatique et l’agro-alimentaire.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)