UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Laurence Junod-Fanget : "Notre incubateur est un réceptacle et un diffuseur d'idées pour les avocats"

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

laurence Junod Fanget2017Le Monde du Droit a interrogé Laurence Junod-Fanget, Bâtonnière du Barreau de Lyon, au sujet du lancement de l'incubateur du Barreau de Lyon.

Pourquoi avoir décidé de créer un incubateur ?

L’incubateur avocat du Barreau de Lyon est l’aboutissement concret d’un travail collectif porté depuis 2015 par des Bâtonniers et des avocats particulièrement impliqués sur les problématiques liées à l’avenir de la profession, à l’évolution du marché du droit et aux modes d’exercice.
A Lyon, les commissions ordinales "prospective" et "exercice du droit"  travaillaient toutes deux aux sujets liés à l’innovation ; un rapprochement a donc été décidé pour plus d’efficacité. Parallèlement, j’ai constaté un véritable besoin d’échange sur les projets innovants avec les confrères, lors de petits-déjeuners de rencontre avec le Bâtonnier ou de rendez-vous de présentation de projets innovants.
Avec le Président de la commission, il nous est apparu important de mutualiser les démarches d’innovation autour d’une approche collective : notre incubateur en a donc été l’aboutissement officiel le 2 mars dernier ! Le choix du terme "incubateur" s’inscrit dans la volonté d’intégrer le réseau national.

Comment sera-t-il organisé ?

Notre incubateur est un réceptacle et un diffuseur d'idées pour les avocats. Pour l’aspect organisationnel, il est porté par le Bâtonnier, le Président de la commission "prospective et exercice du droit" et deux avocats particulièrement impliqués dans ces questions. Ce groupe référent reçoit les idées, anime les réunions, coordonne et met en œuvre les projets. Sa structure est souple et ouverte aux confrères qui peuvent venir y puiser des idées, échanger sur des bonnes pratiques ou encore se former.

Quels seront les objectifs de cet incubateur  ?

L’incubateur a vocation à encourager les initiatives innovantes des avocats lyonnais pour répondre à trois objectifs :

- aider au développement et a la diffusion d’une idée et/ou d'un projet : Véritable réceptacle de projets innovants de confrères du Barreau, l'incubateur fait rayonner les initiatives, vise à inciter et à faciliter l’appropriation par les confrères des nouveaux marchés du droit et les pratiques novatrices.
- fédérer les avocats : L'incubateur a ainsi vocation à informer sur les ressources techniques et les pratiques innovantes, notamment par le biais de formations, et à encourager les avocats lyonnais à lancer leurs propres initiatives, dans le respect de la déontologie.
- faire évoluer l’image des avocats : L'incubateur entend enfin contribuer à favoriser la communication sur la modernisation de l'exercice par la profession auprès de ses clients. Ce travail prospectif implique un renforcement du lien avec les acteurs de l'innovation (start-uper, associations entrepreneuriales, intervenants) lors de colloques et rencontres organisées par l'incubateur. 

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)