UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Rémy Blain (Bryan Cave) : "Un nouveau besoin s’est fait sentir sur le marché : celui de disposer de services capables d’améliorer l’efficacité des directions juridiques"

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Rémy BlainLe Monde du Droit a interrogé Rémy Blain, Managing Partener du bureau de Paris de Bryan Cave, à propos de "BCXponent", nouvelle division de Bryan Cave LLP qui fournit des services de consulting et des solutions technologiques destinés aux services juridiques des entreprises. BCXponent est le résultat d'une décennie d'investissement de Bryan Cave dans la résolution des défis les plus complexes pour ses clients, notamment : utilisation et optimisation de leurs process, technologies et analyses pour réduire les coûts et les risques de leurs contentieux, amélioration de l’efficacité de leurs contrats commerciaux …

Pouvez-vous nous présenter BCXponent ?

BCXponent est une nouvelle activité de conseil de Bryan Cave LLP, qui offre des prestations de conseil et des solutions techniques afin d’aider les directions juridiques à améliorer leurs performances globales. De par ses compétences multidisciplinaires englobant gestion opérationnelle, analyse de données, actuariat, informatique et statistique, l’équipe de BCXponent propose des solutions pratiques qui réconcilient entreprise, législation et technologie.

Contrairement aux nombreuses entreprises naissantes dans le conseil en opérations juridiques, BCXponent est le fruit d’un rebranding, résultant de la fusion de deux équipes internes à Bryan Cave créées il y a près de 20 ans. Dans les années 1990, Bryan Cave a donné à sa division « Client Technology » la mission de concevoir des solutions technologiques innovantes pour ses clients, comprenant des systèmes de gestion de dossiers pour des portefeuilles de litiges en grand volume, ou bien l’automatisation de documents transactionnels. Le groupe a ensuite créé une division « Practice Economics » spécialisée dans l’optimisation des budgets et les solutions de tarifications alternatives. Ces groupes, ainsi que leurs dirigeants Chris Emerson, Katie De Bord et Christian Zust, se sont vus décerner plusieurs prix et ont notamment été reconnus par l’ILTA (International Legal Technology Association) comme « Most Innovative Law Firm » (prix récompensant les cabinets les plus innovants) et par l’ACC (Association of Corporate Counsel) comme « Value Champion » (prix récompensant les services juridiques créant de la valeur par la réduction des coûts et l’amélioration des performances).

Bryan Cave a continuellement œuvré dans la recherche des axes de réduction des coûts juridiques, en repensant l’efficacité des équipes juridiques et en analysant les données disponibles afin de produire des analyses prédictives et de développer des technologies spécifiques. Au vu de l’intérêt croissant suscité par ces services, une restructuration s’est avérée nécessaire pour proposer cette offre en externe, et c’est ainsi que BCXponent a été fondée. Le nom de « BCXponent » reflète la capacité de Bryan Cave à développer ses relations avec ses clients de manière exponentielle, dans le but d’apporter des services juridiques qui répondent non seulement aux besoins du projet en particulier, mais également aux objectifs opérationnels du client dans leur globalité. BCXponent constitue pour les clients une offre unique, associant conseils juridiques, conseils de gestion commerciale et opérationnelle et solutions technologiques.
Composée de 31 professionnels, l’équipe de BCXponent est forte d’une grande expertise dans l’informatique, l’actuariat, l’analyse des probabilités et des statistiques, la gestion d’entreprise, la gestion de projets et le service aux clients.

Pourquoi avez-vous décidé de lancer ce service ?

Un nouveau besoin s’est fait sentir sur le marché : celui de disposer de services capables d’améliorer l’efficacité des directions juridiques. Le lancement de BCXponent représente la suite logique de l’engagement de longue date de Bryan Cave dans la mise en place de solutions innovantes pour nos clients :

- Nous bénéficions du travail fourni par le PEG (Practice Economics Group) et le CT (Client Technology) de Bryan Cave, comme de notre réputation comme leader de l’innovation dans le secteur.
- Nous nous appuyons sur les innovations que nous avons mises en place pour les clients choisis et fidèles du cabinet, et nous les rendons plus accessibles, pour les directions juridiques de toute taille.
- Nous mettons à profit notre vaste expérience et notre grande expertise dans l’innovation pour résoudre ce que nous appelons les « facteurs X » (« X Factors »), qui sont les problèmes rencontrés par les directions juridiques des grandes entreprises dans une organisation complexe et dynamique.

Quelle est la plus-value de BCXponent ?

L’approche de BCXponent consiste à engager tout d’abord un dialogue avec les clients afin de comprendre leurs difficultés. Voici quelques thèmes récurrents qui nous sont remontés :

Coûts et valeur commerciale des activités juridiques non alignés
Processus de travail divisés ou fastidieux
Ressources internes/externes (membres de l’équipe, conseils externes, prestataires) déployées ou coordonnées de façon non optimale
Données difficiles à obtenir, à déchiffrer ou à gérer
• Outils ou compétences en opérations juridiques non utilisés
• Technologies existantes sous-exploitées ou inadaptées
Orientation stratégique du service éclipsée par la charge de travail quotidienne

Quel regard portez-vous sur les mutations qui affectent le marché du droit ?

Compte tenu de la pression sur les coûts des services juridiques, de l’évolution du rôle des directeurs juridiques, de l’influence de la technologie et des perturbateurs et concurrents sur le marché juridique, les directions juridiques sont plus exigeants, et à juste titre, avec leurs conseils externes. Ils attendent de leur part non seulement une compréhension des objectifs opérationnels de leur entreprise, mais également un réel partenariat pour les aider à atteindre ces objectifs. Nous vivons à une époque où l’on demande de plus en plus aux cabinets de différencier leurs produits afin de demeurer compétitifs. Pour autant, le terme d’« opérations juridiques » demeure une notion nouvelle ou, au mieux, abstraite, pour de nombreux cabinets et conseils externes.

De manière générale, c’est également l’entreprise cliente qui atteint les objectifs et relève les défis opérationnels, et non le cabinet d’avocats. Jusqu’à présent, les cabinets ne parvenaient pas à identifier les problèmes opérationnels, ni à trouver des solutions pour aider leurs clients à améliorer leurs performances opérationnelles et leur politique de réduction des risques. Traditionnellement, les enjeux opérationnels étaient du ressort du client ; les conseils juridiques étant réservés au conseil externe.

Cette séparation classique des domaines de compétences ne reflète ni la nature ni la demande des conseils modernes, et encore moins les opportunités de partenariat avec les directions juridiques. BCXponent souhaite donc abolir cette division et créer un nouveau standard d’offre de services juridiques. Avec la formation de BCXponent, Bryan Cave déclare haut et fort qu’elle est non seulement à l’écoute des défis opérationnels auxquels sont confrontés ses clients, mais qu’elle peut en outre apporter des solutions à ces problèmes. La création de BCXponent souligne la volonté de Bryan Cave d’intégrer ces solutions à son cadre de consultation juridique, et réaffirme son engagement d’offrir des solutions globales pour les environnements complexes que connaissent aujourd’hui les directions juridiques.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)