UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Xavier Carbasse, Associé, Beylouni Carbasse Guény Valot & Vernet

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a rencontré Xavier Carbasse qui vient de rejoindre le cabinet Beylouni Guény Valot & Vernet en qualité d'Associé.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Un parcours classique : après un troisième cycle en propriété intellectuelle à Paris II, et l’obtention du CAPA, j’ai intégré le département Propriété intellectuelle/Commercial d’un cabinet d’affaires Anglais (Clifford Chance), puis un cabinet d’affaires français toujours en propriété intellectuelle (Salès Vincent & Associés, devenu par la suite Franklin) où j’ai plus particulièrement pratiqué en contentieux, avant de m’installer, puis de m’associer, au sein du cabinet Cheysson Marchadier & Associés en 2007.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Beylouni Guény Valot & Vernet ?

Je connaissais déjà les qualités humaines et professionnelles de Karim Beylouni et Jean-Marc Valot, chacun dans leurs domaines d’activité respectifs (droit pénal financier et droit fiscal) car nous nous connaissons depuis de nombreuses années et avons déjà eu l’occasion de travailler ensemble. Le projet entrepreneurial que nous nous sommes fixés est à la fois simple et ambitieux : créer un cabinet apte à fournir à ses clients une gamme de services spécialisés dans la plupart des domaines du droit des entreprises (droit des sociétés, fusions acquisitions, fiscal, pénal des affaires, immobilier d’entreprise, droit du travail, IP/IT). J’ai retrouvé chez mes associés le même souci d’excellence que celui qui m’anime et que nos clients attendent de nous.

Quels sont vos domaines de compétences ?

Le droit de la propriété intellectuelle au sens large (droit d’auteur, marques, brevets), et le droit des nouvelles technologies (informatique, internet) en conseil et contentieux.

Quels sont les événements marquants dans l'actualité de ces domaines ?

Les nouvelles technologies, en particulier Internet, ont bouleversé les schémas économiques traditionnels. Dans ces matières, le droit s’adapte constamment depuis une dizaine d’années non sans poser d’épineuses questions juridiques que le législateur (communautaire et français) et les tribunaux s’efforcent de résoudre. Il ne se passe pas un mois sans que l’actualité n’apporte de nouveaux projets législatifs ou de nouvelles solutions jurisprudentielles sur tel ou tel aspect du droit des nouvelles technologies. Cette matière n’est donc qu’une succession d’« évènements marquants »!

Qui conseillez-vous ?

Essentiellement des entreprises (start-up, PME, mais aussi des grands groupes) notamment dans le domaine de l’Internet, du paiement en ligne, du marché de l’art, de l’édition ou des média/télécoms.

Quels sont vos objectifs pour votre département ?

Continuer à développer une pratique de qualité, gagner en visibilité, en reconnaissance.