UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Anne Le Quinquis, Associée, Fromont Briens

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Anne Le Quinquis - Associée - Fromont BriensLe Monde du Droit a rencontré Anne Le Quinquis qui vient de rejoindre Fromont Briens en qualité d'Associée.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Après des études universitaires très classiques que j’ai achevées par le DEA de droit privé général de Paris II, alors dirigée par le Professeur Michelle Gobert (une personnalité incroyable de rigueur et d’exigence qui m’a énormément marquée), j’ai rejoint le département de droit social du cabinet Gide. Pourquoi le droit du travail ? La matière m’attirait et puis j’avais le pressentiment que cela me permettrait de conserver une approche pluridisciplinaire (droit du travail, droit civil, droit de la sécurité sociale, droit pénal et droit public) et surtout d’allier le conseil et le contentieux. Je n’ai pas été déçue. Je sous-estimais d’ailleurs sûrement la difficulté de la matière. J’ai ensuite poursuivie ma carrière chez Freshfields puis dernièrement au sein du cabinet Bredin Prat. Rien de très original finalement et j’aurai sans doute pu me laisser encore longtemps porter par les cabinets d’affaires.

Pourquoi avoir décidé de rejoindre Fromont Briens ?

Cela répond vraiment à une aspiration et à un choix de carrière. J’ai eu la chance au cours de mon passage au sein des cabinets d’affaires de pouvoir traiter de dossiers passionnants qui mêlaient contraintes « corporate » et information-consultation des comités d’entreprise, conseil et contentieux complexes, le tout dans l’ambiance survoltée qui peut parfois caractériser les grands dossiers de place. Aujourd’hui sans vouloir renoncer à cet aspect de mon métier, j’ai vraiment le souhait de renforcer les liens que j’ai pu tisser au quotidien avec mes clients et de retrouver une activité plus diversifiée et donc plus riche.
Dans cette optique, j’avais vraiment envie de rejoindre le cabinet Fromont Briens. C’est un cabinet que j’admire depuis très longtemps et qui m’apporte déjà beaucoup par la qualité de ses intervenants et la large palette de ses compétences. Il n’est en effet plus besoin de faire l’éloge de sa pratique dans toute la diversité du droit social (du droit du travail à celui de l'épargne salariale, de la protection sociale et de la formation professionnelle). Le mode de développement du cabinet en ce qu’il privilégie la promotion interne nourrit aussi un vrai esprit cabinet qui se vit au quotidien. Je n’en apprécie évidemment que plus leur ouverture d’esprit et leur enthousiasme à m’accueillir. C’est aussi, je crois, un vrai signe du dynamisme du cabinet et de sa confiance en ses valeurs.

Quels sont vos domaines d’intervention ? Qui conseillez-vous ?

Alors que certaines de nos équipes sont spécialisées en protection sociale complémentaires voire cumulent les deux casquettes, je m’inscris clairement dans la fratrie des équipes en droit du travail.

Jusqu’à présent j’ai toujours eu la chance, grâce à la confiance de mes clients, de réussir à conserver une activité variée allant de l’accompagnement régulier de branches, de grands groupes internationaux ou de sociétés de taille plus modeste, en conseil comme en contentieux, comme à intervenir plus ponctuellement sur des dossiers un peu complexes, en particulier contentieux.

Quelles sont vos priorités pour votre département ?

Cumuler mon rôle de conseil pour mes clients avec l’activité de support en cabinet d’affaires a parfois relevé de l’équilibrisme. Je n’ai pourtant jamais voulu  y  renoncer.  Je suis désormais en mesure d'approfondir encore les liens qui m’unissent à mes clients et bien sûr d'en rencontrer de nouveaux. C'est déjà enthousiasmant. Participer plus activement au développement d’une équipe, dans la filiation de ce qui fait le succès du cabinet Fromont Briens, est également quelque chose qui me motive énormément.