UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Alfred Lortat-Jacob, Associé, Cornet Vincent Ségurel

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Alfred Lortat-Jacob - Avocat - Cornet Vincent SégurelLe Monde du Droit a rencontré Alfred Lortat-Jacob qui vient de rejoindre Cornet Vincent Ségurel en qualité d'associé.

Vous venez d’arriver au sein de Cornet Vincent Ségurel en qualité d’associé, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Je suis titulaire d’un DEA de finances publiques et fiscalité de l’Université Panthéon-Assas puis j’ai débuté ma carrière en 1995 en tant qu’avocat au sein du département « Activité Industrielle » de Price Waterhouse Juridique et Fiscal (devenu Landwell et Associés en 1999) jusqu’en 2002. De 2002 à 2005 j’ai rejoint Rambaud Martel avant de retrouver Landwell et Associés. En 2005 et jusqu’en 2010, j’ai rejoint August et Debouzy où j’ai participé à la création et au développement du département fiscal en qualité d’Of Counsel. Après 15 ans d’exercice, je rejoins Cornet Vincent Ségurel à Paris en qualité d’associé en droit fiscal.

Je conseille les sociétés et groupes de sociétés d’origine française ou étrangère dans les différents domaines de la fiscalité (structurations des flux financiers, la détermination et la mise en œuvre des groupes fiscaux intégrés, la fiscalité immobilière…). Je les accompagne également dans leurs relations avec l’administration fiscale (assistance en matière de demande d’agrément et en cas de contrôle, contentieux fiscaux). J’assiste les clients et différents investisseurs dans le cadre de leurs opérations de restructurations, lors de la mise en œuvre de montages contractuels complexes (financement innovant des acquisitions d’équipements militaires, recherche partenariale, financement par voie de crédit-bail,....).

Selon vous, qu’est-ce qui a présidé à votre nomination ?

Je pense avoir été choisi pour mes compétences techniques, mon parcours professionnel, mais aussi pour les qualités humaines et les valeurs que je partage avec l’ensemble des équipes de Cornet Vincent Ségurel.
Par ailleurs, Cornet Vincent Ségurel a du répondre à la demande croissante de clients en matière fiscale. Nous avons donc décidé de développer et de compléter cette offre en renforçant le département droit fiscal. Il s’agit d’une première étape du développement du droit fiscal du bureau de Paris et d’un point de renforcement de Cornet Vincent Ségurel dans son ensemble. J’interviens en transversalité avec les équipes - plus de 110 personnes- réparties entre les différents départements à Nantes, Paris et Rennes.

Quelles sont vos priorités pour votre département ?

Aujourd’hui, la priorité du département droit fiscal de Cornet Vincent Ségurel est de renforcer l’offre « full services » des 11 départements et donc de développer les compétences et le service fiscal auprès de la clientèle française et étrangère du cabinet. La priorité est  également d’offrir à mes clients les compétences juridiques de hautes valeurs, une expertise et savoir-faire à des tarifs compétitifs, dans le respect de la qualité qui caractérise les prestations de Cornet Vincent Segurel.