La République populaire de Chine va réduire les avantages fiscaux consentis aux sociétés étrangères implantées dans les zones économiques spéciales et les zones de développement

Asie / Pacifique
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le taux d'imposition des sociétés étrangères implantées en Chine dans les cinq zones économiques spéciales de Shenzhen, Zuhai, Xiamen, Shantou et Hainan et les 49 zones de développement est actuellement de 15 %. Le ministre des Finances Xiang Huaicheng vient d'annoncer le 4 juin 2002 que cet avantage fiscal par rapport aux sociétés chinoises, imposées elles à hauteur de 33 %, allait être rapporté. On s'achemine donc, conformément aux obligations fixées par l'adhésion de la Chine à l'OMC, vers un alignement des statuts fiscaux des sociétés en Chine, applicable dès l'année 2003 et quelle que soit la nationalité de leurs capitaux. Au taux uniforme de 33 % pourrait cependant être préféré celui de 25 %, sur lequel les autorités chinoises n'ont pas encore pris position définitivement. Cette révision (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne