Un Prix des droits humains supplémentaire décerné aux avocats en danger en Afghanistan par le CCBE

Institutions
TAILLE DU TEXTE

Au vu du contexte dramatique régnant aujourd’hui en Afghanistan, un prix supplémentaire sera attribué à tous les avocats en danger en Afghanistan lors de la session plénière du Conseil des Barreaux européens (CCBE) qui se tiendra à Berlin le 10 décembre prochain. L’objectif étant de sensibiliser la communauté internationale à l’urgence de fournir une protection adéquate à ces professionnels, en première ligne dans la défense des droits fondamentaux des citoyens afghans.

Des avocats ciblés, menacés et harcelés

Les évolutions récentes en Afghanistan et la prise de pouvoir illégale du régime par les Talibans font peser sur les professionnels du droit un danger imminent pour la vie de nombreux avocats, de juges et de procureurs.

Les représentants du barreau indépendant d’Afghanistan (AIBA) qui représente 5.500 personnes, dont 1.375 femmes, sont directement menacés par les quelques 30.000 criminels qui ont été libérés de prison par le nouveau régime, les considérant responsables de leur condamnation.

Les avocates en première ligne

Défenseuses des droits fondamentaux des citoyens, et notamment des enfants et des femmes, les avocates sont menacées de violence et certaines fois battues ou torturées voire tuées. Aujourd’hui, le CCBE constate qu’est signalée la mort d’au moins une avocate de la défense et la torture de deux d’entre elles.

Privées de leurs droits fondamentaux, tels que le droit d’exercer leur activité légitime d’avocates, 200 d’entre elles voient leur vie menacée dans tout le pays, cherchant à fuir ou à se cacher.

L’AIBA en danger

Cet organisme indépendant créé en 2008 et mandaté par la loi pour réglementer la profession d’avocat en Afghanistan est, lui aussi, réduit au silence, menacé et même aujourd’hui fermé par les individus au pouvoir. Symbole de la promotion de l’état de droit et des droits fondamentaux, des victimes et des violences faites aux femmes et aux enfants, les réalisations de l’AIBA ont constitué le jalon de la promotion de la profession et leurs destructions doivent tirer la sonnette d’alarme.

L'annuaire du Monde du Droit

Ténors du Droit : Juliette Mel et Nicole Belloubet s'expriment à propos de l'ouvrage Femmes de loi

Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :