UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

AJ : le Barreau de Rennes toujours mobilisé

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Réaction du Barreau de Rennes suite à l'annonce de Christiane Taubira du report de la mesure sur l'aide juridictionnelle.

Réagissant à l'annonce de Christiane Taubira du report de la mesure sur l'aide juridictionnelle lors de l'AGE du Conseil national des barreaux (CNB) du 4 octobre 2013, le Barreau de Rennes, dans un communiqué du même jour, a affirmé que "le temps donné par Madame la Garde des Sceaux va permettre d'ouvrir un calendrier de négociation sur un an, et ceci, la profession l'espère de manière plus constructive que ce qui a été fait jusqu'à présent !" .

En ce qui concerne, la disposition du projet de loi sur l'accès au logement et l'urbanisme rénové dit "ALUR" qui réserve les cessions de parts de société civile immobilière (SCI) ou de société à prépondérance immobilière à la forme authentique, le  Barreau de Rennes se déclare "informé que des discussions ont lieu entre ses représentants, le  gouvernement et les élus, il n’en reste pas!moins indigné. Maladresse ou malveillance, tel qu’il est rédigé, cet article est perçu comme un acte de défiance caractérisée à& l’encontre des avocats, professionnels du droit et auxiliaires de justice. Il y&est notamment question de "dérives  en parlant de la pratique de l’avocat et de son exercice du Droit : une atteinte grave à la profession, condamnée avec la plus grande fermeté par le Barreau de Rennes."

"Cette considération de la profession d’avocat est accablante. Nous contestons vivement cette mention qui met en cause la crédibilité même de l’avocat. Le Barreau de Rennes se tient prêt pour participer à touteaction à caractère nationale,qui serait lancée par le ConseilNational des Barreaux." explique le Bâtonnier Stéphane Gardette.