Le Covid-19 frappe le commerce international de marchandises du G20 au premier trimestre 2020

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les mesures mises en place afin de restreindre la transmission de Covid-19, introduites dans de nombreux pays en mars 2020, ont durement touché le commerce des marchandises du G20 au premier trimestre de 2020. Par rapport au quatrième trimestre de 2019, les exportations ont chuté de 4.3 % et les importations de 3.9 % et se situent désormais à leurs niveaux les plus bas depuis le deuxième trimestre de 2017.

Les premières indications pour avril indiquent une baisse plus abrupte au deuxième trimestre, les exportations coréennes et japonaises, par exemple, reculant respectivement de 21.5 % et 10.6 % par rapport à mars 2020.

L'impact sur le commerce international dans les économies du G20 a considérablement varié au premier trimestre 2020 en raison de différences dans le taux de propagation de Covid-19, dans les stratégies de confinement et dans l'étendue de leur exposition aux autres pays touchés par les fermetures.

La France, l'Inde, l'Italie et le Royaume-Uni, qui ont tous introduit des restrictions à l'échelle nationale en mars, ont vu leurs exportations chuter de 7.1 %, 9.2 %, 4.9 % et 7.8 % respectivement tandis que les importations ont chuté de 7.0 %, 2.3 %, 5.6 % et 6.5 % respectivement. En Allemagne le commerce international s'en est légèrement mieux comporté que dans les autres économies du G20 de l'Union européenne, les exportations et les importations n’ont reculé que de 3.5 % et 2.4 % respectivement.

En Chine, les exportations ont chuté de 9.3 % et les importations de 7.0 % au premier trimestre 2020, tandis qu'au Japon, les exportations ont chuté de 4.0 % et les importations ont diminué de 4.4 %. Le commerce a relativement bien résisté en Corée (les exportations ont augmenté de 3.3% tandis que les importations se sont contractées de 1.2 %), bien que la volatilité ait été considérable au cours du trimestre, reflétant une perturbation des chaînes d'approvisionnement asiatiques après le déclenchement initial de l'épidémie en Chine.

Les exportations d’Australie ont baissé de 3.7 %, reflétant la baisse de la demande des partenaires asiatiques. Dans le même temps, les exportations de la Russie et de l’Arabie Saoudite ont baissé respectivement de 9.9 % et 10.2 % suite à l'effondrement des prix du pétrole.

Au Canada et aux États-Unis, les exportations ont baissé respectivement de 4.2% et 1.9%, mais les exportations du Mexique ont vu une légère augmentation (1.0 %). Le Brésil, qui était initialement moins exposé au premier trimestre de 2020 à l'épidémie de Covid-19 que la plupart des autres économies du G20, a inversé la tendance générale avec des exportations et des importations en légère hausse (de 0.9 % et 2.8 %).

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.