UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Rentrée solennelle de l’EFB 2019 - Promotion Jacques Toubon

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

La rentrée solennelle de l’EFB s’est déroulée le 10 janvier 2019, salle Pleyel, en présence notamment de Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris, Pierre Berlioz, Directeur de l’EFB, et Jacques Toubon, parrain de la nouvelle promotion.

1.822 élèves-avocats de la nouvelle promotion, la « promotion Jacques Toubon », ont fait leur rentrée solennelle  jeudi 10 janvier 2019, salle Pleyel à Paris .

pierre berlioz2019Le juriste doit être un innovateur

Le Directeur de l’EFB, Pierre Berlioz, a mis l'accent sur la modernisation de l'EFB - dont le nouveau logo a été dévoilé pour l'occasion - « parce qu' il est temps que le juriste entre dans le 21ème siècle ». Il a également annoncé les refontes prochaines du site internet ainsi que l'intranet. 
Citant Georges Ripert qui disait que « le juriste est conservateur à peine de ne plus être un juriste », le directeur de l'EFB a affirmé « qu'en 2019 le juriste est un innovateur à peine de ne plus être un juriste. La révolution est en cours. Soyez-en certain ». Selon lui, le juriste doit s'adapter aux mutations en cours dans le marché des services juridiques. «C'est pour çà qu'il doit être un innovateur. Et, c'est le rôle de l'école de vous y préparer ».
Pour ce faire, il a invité les futurs avocats à « avoir de l'imagination », à « tenter des choses » en étant ouvert sur le monde notamment vers les autres professions du droit, la profession du chiffre et les entreprises. « A l'heure du numérique, l'heure est à l'alliance des compétences. L'heure est à l'intelligence collective pour répondre à l'intelligence artificielle ».

marie aimee peyron efbUn enseignement professionnalisant

Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris, a poursuivi sur la même tonalité rappelant la refonte de l'enseignement engagée depuis un an afin qu'elle devienne un « enseignement professionnalisant » et rompre avec un enseignement didactique. « Il n'est plus le temps d'apprendre le droit mais de le pratiquer ».
Elle a formulé trois conseils aux élèves-avocats :
- « Sachez dire "non" parce qu’il convient que vous demeuriez fidèles à vos convictions »,
- « Ayez confiance en vous »,
« Prenez soin de vous  parce que quand on s’investit beaucoup il est indispensable d'avoir des moments de respiration ».

Futurs avocats, vigies des droits fondamentaux

En clôture des discours officiels, Jacques Toubon, défenseur des droits et parrain de la nouvelle promotion, a insisté sur le rôle de « vigie des droits fondamentaux » des futurs avocats.  « Vous êtes une vigie, un sismographe des droits fondamentaux et de la demande sociale. Le droit n'est pas seulement votre outil, il doit être votre combat pour que nos concitoyens comprennent que le droit est, comme l’oxygène de l’air, indispensable à la vie ».

La rentrée solennelle s'est clôturée par la traditionnelle prestation du "premier serment" des 1.822 élèves avocats de la promotion Jacques Toubon devant la cour d’appel de Paris présidée par Chantal Arens.

Arnaud Dumourier (@adumourier)