UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Le Club des juristes : nouveau Pôle dédié à la transformation numérique du droit

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Club des juristes se penche sur la transformation numérique du droit.

De l’Automobile à la Santé, en passant par les banques et les assurances, l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies semblent gouverner tous les aspects de nos vies quotidiennes. Aujourd’hui, l’arrivée des legaltechs sur le marché du droit et la montée en puissance des Alternative Legal Services posent d’une autre manière, moins violente peut-être, mais plus angoissante, notamment auprès des jeunes générations, la question de l’évolution des cabinets d’avocats et de leur capacité d’innovation.
 
Le marché du droit a beaucoup à retirer de ces outils. Ils peuvent entraîner une modification du business model des cabinets d’avocats, s’agissant des outils d’intelligence artificielle, assurer la fiabilité et la sécurité d’informations, s’agissant de la blockchain, entraîner une "désintermédiation" pour l’exécution contractuelle, s’agissant des smart contracts, permettre une stabilisation, voire une prédiction, des interprétations jurisprudentielles, s’agissant de la justice dite prédictive. Indéniablement, ces multiples innovations soulèvent de nouveaux problèmes juridiques, en termes de responsabilité, de rôle des acteurs du droit, de fonctionnement de l’institution judiciaire.
 
Le changement est en réalité plus global que le seul marché du droit. La transformation numérique participe à l’émergence d’un nouveau modèle économique basé sur la connaissance et le traitement de l’information. Cette évolution se double donc de questions fondamentales relatives, notamment, à l’état de droit, aux règles de concurrence et à la régulation des données et des algorithmes ou encore à la fracture numérique. Ce constat a conduit le Club des juristes à développer un nouveau Pôle spécialement dédié à la transformation numérique du droit. Ce Pôle est placé sous la responsabilité de Bruno Deffains, Professeur à l’Université Panthéon Assas et membre de l’Institut Universitaire de France.
 
Le Pôle numérique entend proposer des analyses, des études et des approches originales en vue de comprendre et de faciliter la transition de la filière droit vers ce nouvel environnement en s’appuyant sur l’expertise de professionnels de différents secteurs et d’universitaires. Pour assurer le pilotage de ce projet, le Pôle bénéficiera de l’accompagnement d’un comité scientifique chargé de définir la stratégie relative aux principales actions entreprises, notamment en termes de manifestations et de publications.
 
Composition du pôle numérique du Club des juristes

Président :

Bruno Deffains, Professeur à l’Université Paris II Panthéon Assas et Membre de l’Institut Universitaire de France

Composition du comité scientifique :

Stéphane Baller, Avocat, EY société d’avocats et Professeur associé à l'Université Paris II Panthéon Assas

Nicolas Bustamante, Président et Fondateur de Doctrine.fr

Guy Canivet, Président du Haut Comité juridique de la place financière de Paris, Premier Président honoraire de la Cour de cassation et ancien membre du Conseil constitutionnel

Olivier Chaduteau, Fondateur et Managing Partner, Day One

Bénédicte Fauvarque-Causson, Professeur de droit privé à l’Université Paris II Panthéon Assas

Maria Gomri, Directrice juridique Google France, Moyen Orient et Afrique du Nord

Guillaume Kaltenbach, Co-fondateur, Le droit pour moi

Grégory Lewkowicz, Professeur, Université Libre de Bruxelles et Président de l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles

Grégoire Loiseau, Professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Yannick Meneceur, Magistrat et Conseiller spécial au sein du secrétariat de la Commission européenne pour l'efficacité de la justice (CEPEJ)

Rémi Ramondou, Directeur marché avocats de Dalloz et Chargé de cours de marketing digital à l'IAE de Lille

David Restrepo Amariles, Professeur, HEC

Thomas Saint Aubin, Directeur général de Seraphin Legal et président du Consortium justice

Michel Séjean, Professeur, Université de Bretagne Sud

Denis-Pierre Simon, Notaire et Président de la Chaire du Notariat de l’Université Lyon III

Caroline Sordet, Directrice éditoriale, Lexis Nexis

Arnaud Touati, Avocat associé et Membre de l'incubateur du Barreau de Paris

Thierry Wickers, Avocat, ancien Président du Conseil national des barreaux