UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Chantiers de la justice : avocats, magistrats greffiers se mobilisent

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Avocats, magistrats et greffiers ont manifesté dans toute la France pour protester contre les "chantiers de la justice" lancés par Nicole Bellloubet dont les arbitrages doivent doivent être pris d'ici le 15 mars prochain.

Réunis à la suite de l’appel des syndicats et des principales organisations de justice, avocats, magistrats et greffiers ont fait front commun jeudi 15 février 2018 pour dénoncer la réforme de la justice de la Chancellerie articulée autour des cinq chantiers de la justice.  

Dans un communiqué du 15 février 2018, Union syndicale des magistrats (USM), Syndicat de la magistrature (SM), Syndicat des avocats de France (SAF), Fédération nationale des unions de jeunes avocats (Fnuja), Conférence des bâtonniers et fédérations CGT, CFDT, FO et Unsa réclament une « justice de qualité, dotée d’un budget à la hauteur et contre les orientations gestionnaires des chantiers de la justice, notamment en matière de carte judiciaire et de dématérialisation ».

Selon eux, « les réformes qui s'annoncent pour la justice nous concernent tous, professionnels de la justice et citoyens. La réorganisation territoriale qui se profile va en réalité désorganiser la justice, rendre illisible le maillage des tribunaux et des cours d'appel, accentuer la distance entre les citoyens et les palais pour de nombreux contentieux. Le tribunal d'instance, juridiction proche, bien identifiée et qui statue dans des délais raisonnables disparaîtra dans ce projet. De nouvelles règles de procédure viendront dresser des obstacles supplémentaires, empêchant les citoyens d'agir en justice ».

Arnaud Dumourier (@adumourier)