UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La Cour d'appel de Versailles estime que les Témoins de Jéhovah ne peuvent pas être exonérés de la taxe sur les dons manuels et les condamne donc à un redressement fiscal d'un montant total de plus de 45 millions d'euros

Fiscalité des personnes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Confirmant le jugement en première instance du Tribunal de Nanterre, la Cour d'appel de Versailles a condamné, le 28 février 2002, les Témoins de Jéhovah à un redressement fiscal d'un montant de 23 millions d'euros, assorti d'une pénalité de retard de 22,4 millions d'euros. Les Témoins de Jéhovah (TJ) devront ainsi s'acquitter auprès de l'administration fiscale des impayés pour 1993-1996, qui représentent les taxes dues au fisc sur les dons manuels versés aux Témoins de Jéhovah. Pour sa défense, l'association se fondait sur deux arrêts récents du Conseil d'Etat en se présentant comme une association cultuelle n'étant pas redevable de ce type de taxe. En effet, pour les TJ, il ne s'agissait pas en l'espèce de dons manuels, mais "d'offrandes faites par les fidèles". Se référant à la décision du (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne