Etat civil : le juge refuse le n tilde dans le prénom breton "Fañch"

Personnes
Outils
TAILLE DU TEXTE

La justice refuse d'accepter le prénom "Fañch" avec le tilde à l'état civil car le n tilde (ñ) n'est pas un signe diacritique non reconnu par la langue française, d'après la circulaire sur l'état civil.

Les parents d'un petit garçon, né à Rosporden dans le Finistère, le 11 mai 2017, ont voulu donner à leur enfant le prénom breton "Fañch". Mais l'officier d'état civil de Quimper a refusé de valider le prénom choisi par les parents, arguant que le "n tilde" (ñ) n'est pas accepté.Il s'appuie pour cela sur une circulaire du 23 juillet 2014 relative à l'état civil qui liste les signes diacritiques autorisés par l'administration française. Or, le "ñ" ne figure pas dans cette liste. A la suite de la médiatisation de l'affaire et de l'intérêt porté par des élus régionaux, la mairie de Quimper a (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.