UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La volonté d'exhéréder n'exclut pas l'intention libérale du testateur vis-à-vis d'une tierce personne

Successions et libéralités
Outils
TAILLE DU TEXTE

Mme A., veuve X., est décédée en laissant pour lui succéder son fils unique. Par testament authentique, elle avait légué la quotité disponible de sa succession à une association. Assigné par cette dernière en délivrance du legs, le fils a demandé reconventionnellement l’annulation du testament. La cour d’appel de Versailles a rejeté sa demande. Le 30 septembre 2009, la Cour de cassation rejette le pourvoi. Elle rappelle tout d’abord que la volonté de priver un héritier réservataire de la quotité disponible n’exclut pas l’intention libérale du testateur vis-à-vis d’une tierce personne. En relevant que le motif déterminant du testament consistait dans la volonté de Mme A. d’exhéréder son fils, et en constatant que l’intéressée, qui disposait de sa pleine capacité juridique et dont le (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne