UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Autorité parentale et acquisition de nationalité

Famille
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans un arrêt rendu le 19 janvier 2009, le Conseil d'Etat rappelle qu'aux termes de l'article 22-1 du code civil, "l'enfant mineur dont l'un des deux parents acquiert la nationalité française, devient français de plein droit s'il a la même résidence habituelle que ce parent ou s'il réside alternativement avec ce parent dans le cas de séparation ou divorce". En l'espèce, la résidence de l'enfant avait été fixée chez sa mère, en application de 373-2-9 de l'article du code civil, le père se voyant reconnaître un droit de visite et d'hébergement. L'enfant n'avait pas sa résidence fixée en alternance au domicile de chacun de ses parents. Dès lors, le décret de naturalisation du père ne pouvait être annulé pour n'avoir pas mentionné le nom de l'enfant. © LegalNews 2017Références- Conseil d'Etat, 19 (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne