L'attribution nominative de parts sociales ne les rend pas propres

Famille
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le 31 mai 2006, la banque créancière de M. X. au titre de l'aval d'un billet à ordre, a fait saisir et nantir les parts détenues par son débiteur dans la SCI M. dont les époux X., mariés sous le régime légal, sont les seuls associés. La cour d'appel de Rennes, le 21 février 2008, dit que les parts sociales saisies et nanties entrent dans l'assiette du gage de la banque aux motifs que les statuts de la SCI opèrent une division du capital social en seize parts dont huit sont attribuées nominativement à chacun des époux, que les parts un à huit, objet de la saisie et du nantissement, sont expressément attribuées à M. X., que les titres détenus par chacun des époux sont clairement identifiés et que les mesures de sûreté conservatoires portent très précisément sur ces titres. La Cour de cassation casse (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.