Kramer Levin conseille Biosyl

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE
Kramer Levin accompagne Biosyl dans le cadre d’une levée de fonds et d’un financement bancaire pour un nouveau site de production.

Kramer Levin a conseillé le groupe Biosyl dans le cadre d’une levée de fonds et de la contractualisation d’une dette senior destinée à financer la construction d’un nouveau site de fabrication de granulés de bois en Auvergne.

Cette opération se traduit par la réinjection de liquidités par les partenaires investisseurs et bancaires du groupe. Présent au capital de Biosyl depuis 2019, le fonds d’investissement Omnes réinvestit aux côtés du fondateur. Le tour de table est complété par les fonds d’investissement 123 IM, Sofimac et la coopérative forestière Unisylva. Côté dette, la BPI ainsi qu’un pool bancaire arrangé par BNP Paribas (La Banque Postale, HSBC, Banque Populaire Bourgogne et Banque Populaire Auvergne) ont apporté la dette senior.

Créée en 2010, Biosyl transforme les déchets de bois et résidus de forêt gérées durablement en une énergie à faible émission de CO2. Biosyl valorise les bois d’éclaircies et les déchets de scierie à destination des poêles domestiques et des chaudières à granulés de bois. La PME réalise un chiffre d’affaires de 18,5 M€ et développe une capacité de 100 000 tonnes produites par an.

La levée de fonds va permettre au groupe de doubler sa capacité de production en conservant son approche en circuit-court avec la construction d’une usine dans une nouvelle zone géographique.

Source d’énergie renouvelable, le granulé de bois est un combustible à faible empreinte carbone qui s’inscrit pleinement dans la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique.

Biosyl était conseillée par Kramer Levin avec une équipe emmenée par Alexandre Omaggio (associé), assisté de Maya Dabrowski (collaboratrice) et Carole Ruggiu (juriste) pour les aspects droit des sociétés, de Paméla

Le Jeune (associée) pour les aspects fiscaux et Manaf Triqui (Counsel) pour les aspects de financement bancaire.

Côté investisseurs, Omnes était conseillé par Pact Avocats (Benjamin Dahan, associé), 123 IM par Taylor Wessing (Nicolas de Witt (associé) et Sandra Baes (collaboratrice)) et Sofimac par Room Avocats (Ambroise de Lamaze, associé). Quant à Unisylva, elle était conseillée par Racine (Dominique Tuffery-Kerhervé (associée) et Yohan Jabbour Gedeon (Counsel)).

Côté prêteurs seniors, BNP Paribas était conseillée par Volt Associés (Alexandre Tron (associé) et Florian Guillon (collaborateur)).

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.