White & Case conseille les créanciers obligataires du groupe Conforama

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

White & Case a conseillé les créanciers obligataires du groupe Conforama lors de la cession de Conforama France à la maison-mère de But, Mobilux, et de la mise à disposition immédiate, au profit de Conforama France, d’un premier Prêt Garanti par l’Etat d’un montant de 100 millions d’euros, et d’un prêt relais octroyé par Mobilux, d’un montant de 50 millions d’euros.

Un second Prêt Garanti par l’Etat d’un montant de 200 millions d’euros sera mis à disposition de Conforama France concomitamment à la finalisation du rachat par Mobilux, prévue pour la fin du mois de septembre.

En avril 2019, les principaux créanciers du groupe sud-africain Steinhoff, propriétaire de Conforama, avaient accepté de financer le groupe Conforama, via une émission obligataire en deux tranches d’un montant de 316 millions d’euros. Au regard des nouvelles difficultés du groupe Conforama, liées à la crise du COVID-19, les créanciers obligataires ont accepté de soutenir le projet de rapprochement entre Conforama et But, pour assurer la continuité de l’activité et financer le plan social préexistant au sein du groupe Conforama en France.

L’équipe White & Case était conduite par Saam Golshani, associé, assisté d’Aurélien Loric et Léa Gredigui, collaborateurs, pour les aspects Restructuring. Jean Paszkudzki, counsel, est intervenu sur les aspects corporate. Denise Diallo, associée, assistée de Bettina de Catalogne et Laure Elbaze, collaboratrices, sont intervenues sur les aspects de financement. Alexandre Ippolito, associé, assisté de Sarah Kouchad, collaboratrice, sont intervenus sur les aspects de droit fiscal. Alexandre Jaurett, associé, a traité les aspects de droit social. Bertrand Liard, associé, est intervenu sur les aspects de droit de la propriété intellectuelle.

Le cabinet Gibson Dunn conseillait Conforama avec une équipe constituée de Jean-Pierre Farges, associé, assisté de Charles Peugnet, collaborateur, sur les aspects Restructuring, Bertrand Delaunay, associé, sur les aspects corporate, et Nataline Fleury, associée, sur les aspects de droit social.

Le cabinet Villey Girard Grolleaud conseillait également Conforama avec une équipe constituée de Daniel Villey et Yann Grolleaud, associés, assistés de Julien Sanciet, counsel, et de Thibault Schulthess, Hugo Matricon, Aubry Lémeret et Mirela Popstoeva, collaborateurs.

Le cabinet Weil, Gotshal & Manges conseillait Mobilux avec une équipe composée de Jean Beauchataud, David Aknin, Pauline Regnier, Sérène Lefèvre et Elisabeth Kerlen en corporate, Anne-Sophie Noury et Julien Faure en restructuring, James Clarke, Olivier Jauffret, Timothée Buchet, Awen Carnot et Melvin Peraldi en financement, et Edouard de Lamy, Alexandre Groult et Victoire Hériard-Dubreuil en fiscalité.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.