Linklaters conseille Engie

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

Linklaters conseille Engie sur la conclusion d’un accord avec EDPR pour la création d’une joint-venture à 50/50.

ENGIE a annoncé la signature d'un accord avec EDPR visant à créer une joint-venture cogérée à 50/50 dans le secteur de l'éolien en mer posé et flottant. 

L'accord signé fait suite à l'annonce du 21 mai 2019, sur un protocole d'accord stratégique visant à former une nouvelle entité en tant que véhicule d'investissement exclusif d'ENGIE et d'EDPR concernant l'éolien en mer dans le monde entier. La joint-venture regroupe l'expertise industrielle et la capacité de développement des deux sociétés.

ENGIE et EDPR combinent leurs actifs éoliens en mer et leur pipeline de projets dans cette nouvelle entité, avec 1,5 GW1 en construction et 3,7 GW2 en développement, et en travaillant ensemble pour devenir un leader mondial du secteur.

En vertu des termes du protocole d'accord, EDP et ENGIE combineront leurs actifs dans l'éolien en mer et leur portefeuille de projets au sein de la nouvelle co-entreprise, en démarrant avec un total de 1,5 GW en construction et 4,0 GW en cours de développement. L'accord annoncé est soumis à certaines conditions préalables telles que le processus d'approbation réglementaire de la Commission européenne. La joint-venture devrait être opérationnelle au cours du premier trimestre 2020.

L’équipe Linklaters était composée de Marc Petitier, associé, et d’Olivier Pâris collaborateur en Corporate. Pierre Zelenko, associé, assisté de Jérémie Marthan, counsel et de Rahel Wendebourg, collaboratrice, sont intervenus pour la JV sur les aspects de droit de la concurrence.

Les bureaux de Madrid, Lisbonne, New York, Washington, Londres, Varsovie et Pékin de Linklaters sont également intervenus sur l’opération.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.