UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

La notion de créancier professionnel et l'origine de la créance

Sûretés
Outils
TAILLE DU TEXTE

La société papetière O. détenait des parts représentatives du capital social de la société Y., laquelle exploitait un fonds de commerce de brasserie. Après cession de ces parts, le solde du compte courant d'associé détenu dans la société Y. par la société O. a été converti en un prêt consenti par celle-ci à celle-là. M. X., actionnaire de la société Y., s'est porté caution du remboursement de ce prêt par un acte sur lequel il a apposé la mention manuscrite suivante : "Bon pour cautionnement solidaire et indivisible à concurrence de deux cent mille euros en principal, majoré des intérêts au taux de 4% des frais et accessoires dans les conditions stipulées ci-dessus". En raison de la défaillance de la société Y., la société O. a assigné en paiement M. X., lequel a invoqué la nullité de son (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne