UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Cautionnement : devoir de mise en garde

Sûretés
Outils
TAILLE DU TEXTE

Exemple de motifs impropres à établir que la caution était avertie.

Dans un arrêt du 16 mars 2009, la cour d'appel de Reims a rejeté la demande de cautions, qui recherchaient la responsabilité de la banque notamment pour avoir manqué à son devoir de mise en garde à leur égard.Elle a considéré que du fait de leur activité professionnelle, de leurs relations familiales avec certains associés de la société bénéficiaire du prêt cautionné, et du fait que les cautions aient déclaré dans l'acte de cautionnement "avoir disposé d'éléments d'information suffisants pour apprécier la situation de l'emprunteur préalablement à la conclusion", les cautions étaient parfaitement informées de la portée de leur engagement.La Cour de cassation casse l’arrêt le 16 septembre 2010. La Haute juridiction judiciaire (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne