UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

White & Case conseille le syndicat bancaire dans le cadre de l’introduction en bourse de la Française des Jeux

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

White & Case conseille le syndicat bancaire composé de BNP Paribas, Citigroup, Goldman Sachs, Société Générale, Crédit Agricole CIB, Natixis, HSBC et CM-CIC, dans le cadre de l’introduction en bourse de la Française des Jeux (FDJ), sur le marché réglementé d’Euronext Paris.

Le prospectus a été approuvé par l’Autorité des marchés financiers sous le numéro 19-514 en date du 6 novembre 2019 et la première cotation est prévue pour le 21 novembre 2019. L’opération consistera en la cession par l’Etat d’un nombre maximum de 99 320 000 actions existantes FDJ, représentant un maximum de 52% du capital social de FDJ et comprendra un placement global principalement destiné aux investisseurs institutionnels en France et à l’étranger ; une offre à prix ouvert principalement destinée aux personnes physiques et aux détaillants FDJ ; une option de surallocation d’un maximum de 15% ; et une offre réservée aux salariés.

La Française des Jeux est l’opérateur historique et unique de la loterie en France, 2ème loterie en Europe et 4ème loterie mondiale. Elle est également l’acteur de référence sur les paris sportifs en France.

Après l’introduction en bourse de Verallia sur laquelle White & Case était également conseil, il s’agit de la plus importante introduction en bourse sur Euronext Paris depuis 2017.

L’équipe de White & Case était conduite par Philippe Herbelin et Thomas Le Vert, associés, assistés d’Isabelle Touré-Farah et Alice Chavaillard. Max Turner, associé, est intervenu sur les aspects de droit américain, et Alexandre Ippolito, associé, assisté de Guillaume Keusch, sont intervenus sur les aspects fiscaux.

Les actionnaires historiques (Fédération Nationale André Maginot (FNAM) et l’Union des Blessés de la Face et de la Tête (l’UBFT)) sont conseillés respectivement par le cabinet Change (Géraud Riom et Nicolas Cuntz) et EY (Béatrice Delabre et Remy Brogna-Hernandez). Ces associations, qui ont créé la loterie nationale et désormais liées par un pacte, représentent ensemble le second pôle d’actionnaires après l’Etat.